Your #1 Source of Montreal Real Estate News

5 Conseils pour Vendre Dans un Marché d’Acheteurs

0 83
Temps de lecture : 3 minutes et 15 secondes

5 Conseils pour Vendre Dans un Marché  d’Acheteurs : Montréal est actuellement un marché d’acheteurs. Cela signifie que l’offre excède la demande et que les prix ont tendances à descendre en dessous de la moyenne. Pour beaucoup de vendeurs, cela peut retarder le temps que leur maison reste sur le marché. Cependant, avec les bons outils et les bonnes connaissances, vous pouvez réduire ce temps d’attente, ainsi que vendre votre maison à un prix tout à fait raisonnable. Voici 5 conseils pour vendre dans un marché d’acheteurs que vous devriez toujours gardez en tête :

1. Connaitre le marché

Assurez-vous que votre courtier immobilier vous procure une Analyse Comparative de Marche (ou ACM) bien complète, qui vous montrera des propriétés similaires à la vôtre ayant été vendues récemment en moins de 6 mois. Cela vous donnera une bonne idée quant au prix à fixer pour votre demeure. En même temps, gardez un œil sur la compétition – sachez si vos voisins sont actuellement en train de vendre dans le même bâtiment ou la même rue que la vôtre, et si leur maison est comparable à la vôtre. Chaque seconde compte ici, en plus de faire des recherches poussées, vous devriez travailler avec quelqu’un qui peut finir une ACM en l’espace de quelques jours, afin que vous puissiez inscrire votre maison dès que possible.

 

2. Utilisez des circuits de commercialisation multiples

Dans ce marché, il est important de travailler avec un courtier qui commercialisera votre propriété à travers différents circuits de marketing et vers une vaste audience. Des journées visites libres et des services interagences ne sont pas assez – vous avez besoin de quelqu’un qui a une bonne compréhension de la publicité sur les réseaux sociaux, du marketing en ligne, des « e-blasts », et dans certains cas, de la publicité imprimée créative. Lorsque vous passerez des entretiens avec des clients potentiels, faites en sorte de leur demander quelle audience ils cibleront dans leurs campagnes publicitaires et comment ils le feront. S’ils n’ont pas une stratégie de ciblage bien définie, correspondant au profil de l’acheteur potentiel de votre maison, cela signifie qu’ils ne sont pas les meilleurs candidats pour vendre votre propriété.

 

3. Travaillez avec un courtier local spécialisé

Un autre facteur important à considérer lorsque vous choisissez un courtier immobilier dans un marché d’acheteurs, est qu’il faut travailler avec quelqu’un qui a de l’expérience dans votre quartier ou votre municipalité. Avec la compétition accrue que ce marché apporte, il est primordial de ne pas perdre son temps avec quelqu’un qui n’a pas le bon réseau de clients et qui ne connait pas le marché comme sa poche. Lorsque vous interrogerez des courtiers, assurez-vous de leur demander combien d’inscriptions immobilières ils ont autour de chez vous, combien de transactions ils ont eu, et de vous fournir les 5 dernières transactions qu’ils ont effectué dans votre zone – ainsi que des références.

 

4. Faites une bonne première impression

Les séances photo sont probablement la partie la plus importante du processus de vente d’une propriété. La première impression d’un acheteur sur votre maison ce fera sûrement en ligne, et non en personne lors d’une visite libre. Cela étant dit, vous devriez dédier le plus de temps et d’attention que possible à la séance photo. Si vous n’êtes pas un photographe averti, assurez-vous de travailler avec un photographe professionnel pour une séance photo, avant d’inscrire votre propriété sur le marché. Faites aussi en sorte que vos images soient optimisées pour le Web et pour les téléphones portables. Les journées visites libres doivent aussi être menées avec soin et attention. Téléchargez notre e-book gratuit pour lire nos conseils détaillés sur comment organiser une visite libre réussite.

 

5. Mettre en valeur votre maison

Si votre maison est vieille et démodée, et qu’elle a besoin de travaux de rénovation, vous feriez mieux de les avoir fait avant l’ouverture du marché printanier, afin qu’elle soit prête à être inscrite au bon moment. Cela dit, ne rénovez pas avant d’avoir fait des recherches sur quelles types de rénovations vous rapportera un RSI positif.  Si votre maison n’est pas adaptée aux goûts du marché de masse (par exemple si vous avez peint vos murs d’une couleur vive ou si vos chambres sont encombrées d’effets personnels), il est important de mettre en valeur votre propriété avant de l’inscrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.